Une équipe de plombiers à vélo se déplaçant
sur votre ville et ses alentours, pour l'entretien
et le dépannage de votre chaudière gaz.

VELIGAZ.com > Accueil > Nos forfaits
Retrouvez VELIGAZ sur Facebook


Nos forfaits


1/ Forfait « Prim »

Le Forfait « Prim » comprend les opérations et services suivants, conformément à l'arrête du 15 septembre 2009 et à la norme NF X50-010 relative à l'entretien des chaudières à usage domestique utilisant les combustibles gazeux.

  • Nettoyage du corps de chauffe, du bruleur, de la veilleuse, de l'extracteur de fumée (si incorporé dans le l'appareil)
  • Vérification du circulateur (si incorporé dans l'appareil)
  • Vérification et réglage des organes de régulation (si incorporés dans l'appareil)
  • Vérification des dispositifs de sécurité de l'appareil
  • Vérification de l'état de la nature et de la géométrie des conduits de raccordement de fumées (voir XP P 45-500)
  • Dans le cas d'une chaudière raccordée à une Ventilation Mécanique Contrôlée VMC gaz :
    • Vérification fonctionnelle de la sécurité individuelle équipant ladite chaudière.
    • Nettoyage du conduit de raccordement
  • Vérification des débits de gaz et réglages éventuels, si cette procédure est bien prévue par le fabricant
  • Pour les chaudières avec ballons à accumulation, vérification des anodes ainsi que des accessoires fournis par le constructeur et suivant les prescriptions de celui-ci
  • Dans le cas d'une chaudière équipée de bruleur à air soufflé :
    • Mesure de la température des fumées
    • Mesure de la teneur en dioxyde de carbone ou en oxygène dans les fumées.
  • Dans le cas d'une chaudière à circuit de combustion non étanche (Type B), mesure une fois les opérations de réglage et d'entretien de l'appareil réalisées, de la teneur en monoxyde de carbone (CO) dans l'ambiance et à proximité de l'appareil conformément à la méthode indiquée par la norme NF 50-010 :
    • Si la teneur en CO mesurée est inférieure à 20 ppm (10 ppm à compter du 01 juillet 2014), la situation est jugée normale.
    • Si la teneur e CO est comprise entre 20 (10 à compter du 01 juillet 2014) et 50 ppm, la situation est estimée anormale et la personne chargée d'effectuer l'entretien doit informer l'usager que des investigations complémentaires concernant le tirage du conduit de fumée et la ventilation du local sont nécessaires. Ces investigations, non comprises dans le forfait « chaudière » ci-dessus dénommé font l'objet de prestations complémentaires.
    • Si la teneur en CO est supérieure à 50 ppm, la situation met en évidence un danger grave et immédiat et il y a injonction faite à l'usager par la personne chargée d'effectuer l'entretien de maintenir sa chaudière à l'arrêt jusqu'à la remise en service de l'installation dans mes conditions normales de fonctionnement.
    • Evaluation du rendement de la chaudière et comparaison de ce rendement avec le rendement des meilleures technologie de chaudières, fonctionnant avec le même combustible, disponibles sur le marché à la date de l'entretien.
    • La fourniture des joints des raccords mécaniques dont le changement est rendu nécessaire du fait des opérations d'entretien, à l'exclusion des autres pièces.
    • Une attestation d'entretien conforme à l'annexe 5 de l'arrêté du 15 septembre 2009 auquel est annexé le rapport de l'analyseur de combustion et comportant « les conseils nécessaires portant sur le bon usage de la chaudière en place, les améliorations possibles de l'ensemble de l'installation de chauffage et l'intérêt éventuel de remplacement de celle-ci » (extrait de l'arrêté du 15 septembre 2009 article 2).
    • Le déplacement du technicien

Ce forfait ne comprend pas :

  • Le contrôle de la vacuité des conduits de fumée et pots de purge
  • Vérification et entretien des radiateurs et canalisations (fuites, appoint d'eau,...)
  • Entretien des dispositifs extérieurs à la chaudière (VMC, Régulation,...)
  • Les éventuels dépannages non consécutifs à l'intervention du technicien de maintenance.
  • Le ramonage du conduit de fumée
  • Le détartrage e la chaudière
  • La mise en route du chauffage en début de saison ou son extinction en fin de saison



2/ Forfait « Duo»


Le produit DUO comprend la totalité du produit PRIM + les dépannages de la chaudière pendant la durée du contrat (une année calendaire), excepté les pièces de rechange nécessaires à ce dépannage. La date de démarrage du contrat est celle de sa souscription sur le site VELIGAZ.COM.

VELIGAZ.COM s'engage à intervenir dans la journée pour un appel émis avant 12 h du lundi au samedi et sous un délai de 24h ouvrables pour un appel émis les dimanche et jours férié.

VELIGAZ.COM s'engage à mettre en œuvre tous les moyens disponibles pour rétablir les fonctions de production d'eau chaude et de chauffage le plus rapidement possible.

Sont donc compris dans ce forfait :
L'entretien annuel et l'attestation d'entretien,
la main d’œuvre et les déplacements du technicien du ou des dépannages.
Il s'agit donc d'un véritable contrat d'entretien.

NB :
Les pièces remplacées au cours du dépannage restent la possession du propriétaire de la chaudière sauf souhait explicite du client de les faire débarrasser par VELIGAZ.COM


3/ Forfait « Solaire»



Ce service comprend les opérations de maintenances prévues par le constructeur en fonction du modèle installé. En général, elles comportent sur les points suivants :

  • Vérification générale : vérification visuelle de l'étanchéité des des circuits hydrauliques.
  • Contrôle de l’état du fluide calo-porteur (fluide homologué aux normes sanitaires) et de sa teneur en antigel.
  • Vérification de la pression statique et remise à niveau avec liquide calo-porteur antigel
  • Vérification du fonctionnement du circulateur si celui ci ne tourne pas au moment de l'entretien
  • Vérification purgeurs & dispositifs de sécurité
  • Gonflage du vase d’expansion
  • Vérification de l’état du calorifuge
  • Vérification de la consigne du système d’appoint
  • Vérification du bac de rétention
  • Vérification de la protection anti-corrosion du ballon
  • Vérification et réglage de la régulation

 

Tarifs 2012

Forfait «Prim » : 70 € TTC
Forfait « Duo » : 97 € TTC
Forfait « Solaire » : 70 € TTC
Forfait « Prim + Solaire » : 105 € TTC *
Forfait « Duo + Solaire » : 132 € TTC *


NB: La TVA passant de 5,5 à 7% au 1er Janvier 2012, les tarifs sont revalorisés en conséquence.

* Réduction de 50% sur la commande 2ème prestation et des suivantes à réaliser à la même adresse que la première.
Ex : vous disposez d'une chaudière murale gaz et d'un chauffe eau solaire. Si vous confiez l'entretien des 2 appareils à Veligaz.com, le prix pour cette intervention ne sera pas de 69 + 69 € TTC mais de 69 + 35€ TTC.
Si vous avez 2 chaudières pour la même maison, le prix de l'entretien des 2 appareils sera de 69+35€ TTC au lieu de 2 fois 69€.

Tarifs des années précédentes 

Forfait « chaudière » : 69 € TTC
Forfait « Solaire » : 69 € TTC
Forfait « chaudière et sanitaires » : 127 € TTC

Délai de paiement de la prestation :

Le paiement de la prestation s'effectue au comptant au technicien lors de son passage.

Obligation du souscripteur :

  • Le souscripteur d'un des forfaits présents dans la gamme de produits déclare qu'au moment de la souscription d'un service, le matériel est en état de marche.
  • Le souscripteur s'engage à avertir le technicien d'entretien de toute anomalie de fonctionnement de l'appareil dont il aurait eu connaissance.
  • Le souscripteur s'engage à être présent le jour et à l'heure convenus pour le passage du technicien ou à le prévenir au moins 24 heures à l'avance.
  • Le souscripteur déclare que son installation est aux normes vis à vis des réglementations gaz (étanchéité de l'installation gaz, amenée d'air, évacuation des gaz brulés, certificat de conformité et électricité – norme C15-100).

Obligation du prestataire :

  • Le technicien s'engage à être présent au rendez vous fixé le jour et à l'heure convenue sauf cas de force majeure telle que la neige, le verglas, et tout événement climatique ou non climatique ne permettant pas le déplacement du technicien en vélo en toute sécurité.
  • En cas de retard ou d'absence, le technicien s'engage à avertit le souscripteur le plus tôt possible par courriel ou par téléphone et au plus tard à l'heure du jour fixée pour le rendez vous.
  • Le prestataire s'engage à mettre en œuvre les moyens nécessaires à l'entretien de la chaudière.


Responsabilité du prestataire :

  • Le prestataire déclare avoir souscrit une police d'assurance couvrant sa responsabilité civile dans le cadre des activités liées au présent contrat.
  • Il est responsable de la bonne qualité de l'entretien effectué.
  • Le prestataire ne saurait être tenu pour responsable d'éventuels incidents liés au(x) défaut(s) de conformité de l'installation présents avant son intervention.


Détecteur de fumée

Veligaz vous propose la fourniture, l'installation et la mise en service d'un ou de plusieurs détecteur(s) de fumées de marque Kidde modèle DF13 au tarif de 42,8 € TTC (tva au taux de 7%) par détecteur installé.

La mise en service sera suivie d'un test avec un gaz d'essai reproduisant la densité progessive d'une fumée d'incendie.

Caractéristique du détecteur de fumée Kidde :

Capteur photoélectrique
Bouton test
Alarme 85 dB
Pile alcaline 9V
Alerte fin de vie de la pile
Garantie 5 ans
Approuvé NF EN14604
Marquage CE
detecur



La réglementation :

Décret n° 2011-36 du 10 janvier 2011 relatif à l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation

L'installtion d'un détecteur de fumée sera obligatoire en mars 2015 dans tous les logements.

La responsabilité de l'installation et de l'entretien du détecteur de fumée normalisé visé au R. 129-12 incombe à l'occupant du logement. Cependant, elle incombe : 

  • au propriétaire pour les logements à caractère saisonnier, les logements-foyers visés au R. 351-55 dont la gestion est assurée par le propriétaire ou par un organisme autres que ceux mentionnés à l'article L. 365-4, les résidences hôtelières à vocation sociale, les logements attribués ou loués en raison de l'exercice d'une fonction ou d'un emploi et les locations meublées ; 
  • aux organismes agréés mentionnés à l'article L. 365-4 exerçant les activités d'intermédiation locative et de gestion locative sociale pour les logements-foyers et logements familiaux gérés par ces organismes.

Pour plus de détails : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000023398099

Technique :

2 technologies peuvent être utilisées par les détecteurs de fumée : par ionisation ou photoélectrique. Seul le détecteur à cellule photoélectrique (ou optique) est autorisé en France et porte donc la marque NF

extrait du magazine 60 millions de consommateurs du 3 juillet 2008

L’installation et l’entretien
Pour une sécurité optimale, disposer d’un matériel efficace est évidemment nécessaire. Mais ce n’est pas suffisant.

Installer des détecteurs de fumée est une opération assez simple à réaliser. Mais il faut savoir où et combien en placer dans la maison pour une efficacité maximale. Ensuite, s’assurer régulièrement de leur état de marche, car mal utilisés, ils ne vous protégeront plus.
Bien lire la notice
La plupart des informations de base figurent dans la notice, comme le nombre de détecteurs recommandés dans un logement, l’installation, la vérification du bon fonctionnement de l’appareil, la gestion des alarmes intempestives, l’entretien et la procédure de remplacement des piles (avec test de contrôle).

Où installer votre ou vos détecteurs ?
Il est conseillé d’installer un détecteur de fumée par étage, dans les espaces de séjour et les couloirs menant aux chambres. Deux types d’installation sont possibles : une installation de base, ou un dispositif maximal.

maison

Pour une installation de base, dans une maison à plusieurs niveaux, on placera deux détecteurs de fumée. Un au niveau du sous-sol, lieu le plus souvent exposé aux incendies, et un dans le couloir menant aux chambres. Pour une protection supplémentaire, on placera un détecteur dans chaque pièce, sauf dans la cuisine et la salle de bains.

Attention à la buée et aux courants d’air
Installer un détecteur dans la cuisine ou la salle de bains est inutile : il risque de se déclencher de manière intempestive à cause des particules de condensation. Il faut éviter également la buanderie, les espaces frais (selon les fabricants, un détecteur fonctionne correctement entre 4 et 38 °C) ainsi que le voisinage d’une fenêtre ou d’un système de ventilation, car la fumée risque de ne pas atteindre le détecteur.

Comment l’installer et l’entretenir ?
L’installation, au plafond, n’est pas compliquée : deux trous et deux vis suffisent. Un signal lumineux à intervalle régulier signale son fonctionnement. Un signal de défaut (bip sonore) est émis en cas de batterie faible, parfois pendant plusieurs jours.
Un bouton test permet de déclencher l’alarme pour la vérifier. Levez la tête de temps en temps pour vérifier que le bip lumineux fonctionne, et déclenchez l’alarme test régulièrement.

Pour l’entretien, attention à bien dépoussiérer le détecteur avec un chiffon humide ou une brosse souple de l’aspirateur. Mal entretenu, le Daaf peut se déclencher sans raison ou tardivement.
Vérifier son fonctionnement en apuyant chaque moi sur le bouton test de l'appareil. Il est possible aussi de tester l'appareil en produisant de la fumée (bougie allumée puis éteinte) ou en utilisant des aérosols reproduisant la fumée
Ne jamais peindre un détecteur de fumée (cette interdiction figure d'ailleurs sur la plupart des détecteurs de fumée)
Le détecteur de fumée proposé dispose d'une alerte lumineuse de fin de vie de piles
Durée de vie du détecteur de fumée : voir sur son emballage



Retour